Sélectionner une page
GOOGLE CONTRIBUTOR UN MOYEN DE SECOURS POUR LE WEB ?

GOOGLE CONTRIBUTOR UN MOYEN DE SECOURS POUR LE WEB ?

Google Contributor

Julien Cadot de FRandroid a écrit un très bon article sur le web gratuit, ses dérives, ses garde-fous qui pourraient ne pas être si héroïques que ça. Bref, une très bonne analyse qui mérite d’être lue entièrement.

Je me contenterai donc de vous mettre le lien vers la page concernées en vous souhaitant une bonne lecture et un bonne réflexion sur l’avenir du web. Cela se passe ici :

Google Contributor : au secours du web ? – FrAndroid.

Source:
Google Contributor : au secours du web ? – FrAndroid.
TOUTES LES QUESTIONS POUR REUSSIR VOTRE BLOG PROFESSIONNEL

TOUTES LES QUESTIONS POUR REUSSIR VOTRE BLOG PROFESSIONNEL

Screen-door_effect

Tout ce que vous avez toujours rêvé savoir sur la réussite des blogs professionnels sans jamais avoir osé demandé.

Un article intéressant de Fabien, Co-fondateur de MaintPress qui vous livre les ficelles pour faire un bon blog d’entreprise.

A sa demande légitime, je vous laisse le lien et vous encourage à aller lire l’article original directement sur MaintPress.com.

Blog d’entreprise : La FAQ pour réussir votre blog professionnel

Source:
Blog d’entreprise : La FAQ pour réussir votre blog professionnel.
No One Is Going to Read Your Corporate Blog (Unless You Read This) de Neil Patel.
PINTEREST OU GOOGLE+ ? LES EXPERTS ONT LA PAROLE

PINTEREST OU GOOGLE+ ? LES EXPERTS ONT LA PAROLE

Pinterest   Google

Dans le cadre de la sélection d’un réseau social pour le blog d’Over-Graph.com, deux experts en communication des marques ont été interrogés sur les points forts et les points fables de leurs favoris : Google+ et Pintesrest. Une analyse très intéressante à lire pour décrypter le fonctionnement de ces deux réseaux encore trop méconnus.

Nous accueillons sur le blog, Laura Manach et Christian Radmilovitch, respectivement experts en communication des Marques sur Google+ et Pinterest.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Laura :
“Je suis Laura, Community Manager depuis 3 ans. J’ai travaillé pour le Stade de France, la Fnac, une petite agence de communication, Havas Productions, une application américaine… Et je suis aujourd’hui Community Manager pour une startup qui produit un objet connecté, MyBiody Balance. J’adore ce métier, qui est en constante évolution, et dont les fonctions et les attentes changent d’une entreprise à une autre.”

Christian :
“J’ai commencé en 1999 dans l’e-commerce avant de travailler principalement en agences et aujourd’hui à mon compte pour conseiller et accompagner les marques et entreprises à prendre la mesure de leur transition digitale. J’ai aujourd’hui 3 activités principales : conseil et direction de projet, formation des entreprises et en écoles, conférencier.”

Pouvez-vous présenter votre réseau social préféré en une phrase ?

Laura :
“Google+ est l’endroit parfait pour partager et communiquer autour de sa passion !”

google-plus-LauraManach
Christian :
“C’est une plateforme à la croisée des chemins entre un réseau social, un moteur de recherche et une place de marché social commerce.”

pinterest-radmilovePourquoi est-il, selon vous, indispensable pour la communication des marques aujourd’hui?

Laura :
“S’il ne l’est pas aujourd’hui, il le devient de plus en plus. Quand on regarde le paysage des réseaux sociaux aujourd’hui, toutes les plus grandes plateformes proposent désormais des offres publicitaires pour les annonceurs, y compris Pinterest récemment. Ce n’est pas le cas avec Google+. C’est une plateforme social où le Community Manager devra s’investir, trouver son ton. Mais c’est aussi une opportunité pour les marques françaises de se faire entendre sur cette plateforme, vu qu’elle n’est pas encore très utilisée. Et pourtant le nombre d’utilisateurs ne cesse d’augmenter !”

Christian :
“Pour plusieurs raisons que je vais lister. Tout d’abord, parce que Pinterest remplit les 3 fonctions que j’ai évoquées ci-dessus. Il est assez facile d’identifier si une marque, un produit, un service, un secteur d’activité ou un site est populaire sur la plateforme. Je les invite d’ailleurs à lire ma publication pour en savoir plus : “Votre marque est-elle Pinteresting ?”. C’est un réseau social qui permet de raconter des histoires à une audience captive et sous plusieurs formats : photos, vidéos, gifs, illustrations, citations…  Au-delà de l’image de marque, Pinterest est reconnu comme un levier de plus en plus incontournable pour générer des ventes, que ce soit en ligne ou en magasin. Si on utilise les bonnes pratiques, le réseau social a un véritable impact sur le référencement naturel d’une marque. Comme l’usage repose beaucoup sur la planification d’actions futures des utilisateurs, cela permet également aux marques d’identifier et d’anticiper les attentes et les besoins de leur audience. C’est quasiment le seul réseau social que je connaisse qui permet de sortir du cadre d’une communication traditionnelle, dans la mesure où les utilisateurs suivent principalement des centres d’intérêt, donc des tableaux, ainsi que des comptes. Les marques ne sont donc pas obligées d’avoir une ligne éditoriale figée. Dernière raison, et non des moindres, c’est le réseau social qui a le plus progressé en 2014 en termes de nouveaux membres et d’utilisateurs actifs, d’autant que la gente masculine y est de plus en plus présente.”

Pour quels types d’entreprise ?

Laura :
“Au départ, les utilisateurs de Google+ étaient en majorité masculins et geeks : beaucoup de personnes qui travaillent dans les domaines informatiques notamment. Aujourd’hui il existe de plus en plus de types d’utilisateurs, et de plus en plus de femmes qui semblent apprécier le système des communautés. Les entreprises qui ciblent donc cette catégorie devraient pouvoir s’y retrouver. Mais celles qui vendent à l’international également : j’ai remarqué que mes posts rédigés en anglais, avec les bons hashtags, recevaient beaucoup plus d’engagement.”

Christian :
“Toutes les entreprises peuvent être concernées, mais il faut admettre que certains secteurs d’activité sont plus présents et populaires que d’autres, comme la gastronomie, la mode, la décoration d’intérieur, les voyages, la mode, les loisirs créatifs ou encore le mariage. Avec une particularité en plus pour la France : l’art sous toutes ses formes.”

En quelques lignes, quelles différences faites-vous entre “votre” réseau social et Facebook ou Twitter pour la stratégie de communication des marques ?

Laura :
“Pour réussir sur Google+, il ne faut plus compter sur l’aide de la publicité pour faire connaître sa page : il faudra donc être audacieux et apprendre les « codes » de cette plateforme avant de se lancer. A éviter absolument : faire du flux RSS et recopier mot pour mot ses posts Facebook. Le cross-post entre Twitter ou Facebook passe encore plutôt bien, mais sur Google+ il sera très mal perçu (surtout si vous mettez une illustration souhaitant la bienvenue sur la page Facebook) !”

Christian :
“De mon point de vue, en ajoutant dans cette liste Instagram, Google+ et Youtube, il est difficile de les comparer, tant les usages, les objectifs, les outils, les cibles diffèrent assez fortement. Cependant, j’y vois 2 différences majeures qui font la particularité de Pinterest. Contrairement aux autres réseaux sociaux, Pinterest ne crée pas du lien entre les individus, mais plutôt entre les centres d’intérêts, les passions de ses utilisateurs. Quand Facebook est plutôt positionné dans le passé, Twitter et Instagram dans le présent, voire le temps réel, Pinterest, de par l’usage, se place dans le futur. En clair, les utilisateurs s’inspirent et planifient avant de passer à l’action dans un futur plus ou moins proche.“

Quelles fonctionnalités utilisez-vous quotidiennement ?

Laura :
“Sur mon compte perso, les “Hangouts”, l’édition de photos, les communautés, les événements. Sur mes pages pro : les sondages (qui sont depuis quelques semaines intégrées à Google+ et ne passent plus forcément par Drive), les communautés quand cela est pertinent, les “Hangouts on air” (il faut cependant avoir du matériel audio et vidéo de qualité ainsi qu’un sujet intéressant à proposer), les gifs (qui sont visibles sans avoir à cliquer dessus, ce qui fait avec Tumblr l’un des rares réseaux sociaux où on peut les utiliser et où ils génèrent beaucoup d’engagement).”

Christian :
“Les boutons de partage « Pin it », le widget navigateur quand il n’y a pas de bouton, les repins évidemment, les hashtags avec parcimonie, et bien sûr l’outil statistique de Pinterest.”

Utilisez-vous des outils tiers ? Si oui, pour combler quel vide chez “votre” réseau ?

Laura :
“J’utilise CircleCount depuis le début. Au départ il n’y avait pas d’outils d’analyse de performances des Pages, on devait donc passer par un tiers. Les analytics sont aujourd’hui intégrées, mais restent un peu trop basiques à mon goût. “

Christian :
“J’en utilise un en particulier, Tailwind, c’est le plus complet, d’autant qu’il fait partie des PMD (Pinterest MarTech Developers). Il permet, entre autres, d’avoir une gestion multi-comptes, de programmer les publications, d’identifier les ambassadeurs et influenceurs de la marque ou encore de faire du benchmarking. Il m’arrive également d’en utiliser un autre, mais qui ne fait pas partie des partenaires de Pinterest, à savoir Pingroupie. Je trouve que c’est un outil sympa, car il permet d’identifier les tableaux collaboratifs les plus influents et/ou populaires en fonction des catégories ou thématiques qui nous intéressent le plus.”

Quelles nouvelles fonctionnalités, pas encore présentes sur “votre réseau”, auriez-vous besoin de trouver dans Over-Graph ?

Laura :
“Il serait intéressant de pouvoir éditer son texte à publier depuis Over-Graph avec le formatage proposé par G+ : le gras, l’italique, le texte barré… Cela montrerait qu’on ne fait pas que du « cross-post » et que l’on a compris l’importance d’être présent sur Google+.”

Christian :
“Principalement 2, que j’ai finalement déjà évoquées : la gestion multi-comptes, très utile quand on doit gérer plusieurs clients, ce qui est impossible à faire, pour l’instant, sur Pinterest, que ce soit sur la plateforme web ou les Apps pour smartphones et tablettes.  L’identification des ambassadeurs (les abonnés les plus actifs d’une marque) et influenceurs (les abonnés les plus populaires, générant un fort engagement en termes de repins, likes et clics) d’un compte, avec la possibilité de compiler ces 2 indicateurs.”

Merci à nos 2 experts pour leurs réponses, ils nous ont montré que Google+ et Pinterest sont des réseaux sociaux à part entière avec des caractéristiques propres à chacun et où les marques peuvent s’investir pour remplir leur différents objectifs.

Sources:
http://blog.over-graph.com/pinterest-ou-google-dans-over-graph-les-experts-ont-la-parole/
COMMENT PARTAGER FACILEMENT UN MOT DE PASSE Wi-Fi ?

COMMENT PARTAGER FACILEMENT UN MOT DE PASSE Wi-Fi ?

photo-1416339442236-8ceb164046f8

Didier Sanz du Figaro, relaie une astuce d’Unitag pour facilement communiquer son mot de passe WiFi. Si l’idée est séduisante, il est préférable d’éviter d’exposer fièrement son QR Code au risque de livrer les clefs de son réseau à votre voisin indélicat.

Si vos invités souhaitent se connecter à votre réseau Wi-Fi mais que le mot de passe est trop compliqué pour être dicté ou recopié, proposez-leur de scanner simplement un code QR avec leur smartphone.

● Le site Web UnitagQR permet, en effet, de transformer en diagrammes matriciels des informations que vous saisissez: cartes de visite, numéros de téléphone, adresses Web, texte, etc., sans oublier les identifiants d’un réseau Wi-Fi. Connectez-vous sur la page d’accueil (www.unitag.io/qrcode) et cliquez, dans la zone de gauche, sur «Other types». Là, sélectionnez «Wireless network».

● Dans le formulaire qui s’affiche, saisissez le nom de votre réseau Wi-Fi ou de votre box ADSL dans la zone «Network name», puis le mot de passe correspondant dans la zone Password. Déroulez le menu «Network type» pour choisir le protocole d’authentification du réseau (généralement WPA/WPA2) et, enfin, cliquez sur le bouton Confirm. Vous pouvez éventuellement personnaliser le code QR qui sera généré en choisissant des modèles dans la rubrique Templates de la zone Customization.

● Finalement, cliquez sur «Download the QR Code». Dans le message qui s’affiche, cliquez sur Next, puis sur «Download QR Code». Vous obtiendrez alors, sous forme d’archive compressée, différentes présentations du diagramme correspondant à votre réseau Wi-Fi. Imprimez-les ou affichez-les sur votre écran pour que vos invités puissent les scanner avec l’application de leur choix (QR Code Reader, Mobiletag, QR Reader, etc.).

Sources :
http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2015/02/01/01007-20150201ARTFIG00015-comment-partager-facilement-un-mot-de-passe-wi-fi.php
LES 10 PHRASES QUI ENERVENT UN COMMUNITY MANAGER

LES 10 PHRASES QUI ENERVENT UN COMMUNITY MANAGER

Operation_Upshot-Knothole_-_Badger_001

Un peu d’humour pour faire passer un message universel. Si seulement, cela ne pouvait que toucher les Community Manager, mais combien de professions du web ou de la créa se sentiront concernés ! Atchik-services mets le doigt où ça fait mal sur son blog.

Suite de notre exploration des métiers du web social à travers les phrases qui font sortir les professionnels de leurs gonds (ou de leurs gongs, comme le lisent les modérateurs). Après les développeurs et les modérateurs, c’est au tour des CM de vider leur sac !

1. « LE CLIENT VEUT DU LIKE ! »

Gif Cowboy
Il n’y a rien de plus exaspérant qu’un client qui vient vous voir pour vous dire qu’il aimerait simplement augmenter son nombre de likes pour jouer à « qui a la plus grosse » avec son concurrent direct. A quoi bon avoir des personnes qui likent votre page si celles-ci ne sont pas impliquées vis-à-vis de vos contenus ? Ou même pire : si ces personnes ne reviennent jamais sur votre page.

2. « SÉRIEUX TU ES CM ? MOI AUSSI PARFOIS JE POSTE MES PHOTOS DE VACANCES SUR FACEBOOK ! LOL »

GIF Friends

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, . Comprenez bien que le métier de Community Manager ne se limite pas à poster une photo de lolcat de temps à autre pour agiter les amateurs et amatrices du «trop cute». Son champ d’action est bien plus vaste que cela. Tenez, Wikipédia l’explique plutôt pas mal.

3. « TON JOB EN FAIT, C’EST DE TRAÎNER SUR FACEBOOK ? »

GIF Kill you

Cette phrase est la cousine germaine de la précédente, à un détail près : le mépris est plus grand dans ce cas précis. Et je ne vous cache pas que l’envie d’y répondre par un Mawashi l’est tout autant.

4. « BON ALLEZ GAMIN, TU NOUS PRÉPARES UN P’TIT BUZZ DE TYPE VIRALISANT D’ICI 1 HEURE OK ? »

GIF Buzz

Ça dépend, si t’as une vidéo exclusive de Mark Zuckerberg qui se bat contre un requin blanc, ou bien une réapparition de Steve Jobs qui boit un Gin tonic sur les plages de Punta Cana ça peut le faire ! Plus sérieusement, une stratégie Social Media efficace nécessite un travail de réflexion approfondi, afin d’obtenir des résultats sur la durée. Rappelez-vous : faire se lever une foule une fois est bien plus aisé que de lui faire plaider votre cause sur du long terme.

5. « DIS, TU PEUX ME RÉPARER MON ORDI / IPHONE / PORTAIL / VÉLO / MICRO-ONDES ? »

GIF kidding me

Il faut bien que cela rentre dans vos esprits : bien qu’un Community Manager se doive d’être polyvalent, il n’est pas pour autant l’homme à tout faire de la société ! On ne demande pas à une hôtesse de l’air de piloter un Boeing, ni à un cuisinier de faire la vaisselle, si ?! Bah alors !

6. « JE NE VALIDE PAS. »

GIF Gandalf

Vous avez trouvé un sujet brûlant sur lequel rebondir intelligemment, avec un visuel et un texte percutant, qui plus est en parfaite adéquation avec l’ADN de la marque pour laquelle vous travaillez… Tout y est ! La TT est à votre portée c’est certain ! A un détail près : aujourd’hui, votre client a décidé de mettre en avant la promotion exceptionnelle de 4 boîtes de sardines pour le prix de 3.

7. « INSCRIVEZ-NOUS SUR *NOM DU RÉSEAU SUPER TENDANCE*, TOUT LE MONDE S’Y MET ! »

GIF wrong

HOP HOP HOP, doucement jeune loup ! Les réseaux sociaux sont bien plus qu’une simple mode pour les entreprises. Ce sont avant tout des outils qu’il faut apprivoiser et sur lesquels il faut choisir de communiquer ou non en fonction du public qui y est présent, et des bénéfices qui peuvent en être tirés. Cesse donc de faire le mouton, et laisse-moi tenir le guidon !

8. « NON MAIS MOI JE SUIS PLUS DANS LE MARKETING D’INFLUENCE QUOI. JE PORTE DES PATTES D’EPH’ ET J’ÉCOUTE DU JAZZ MANOUCHE. »

Le marketing d’influence… Un des aspects du Social Media les plus controversés. Non pas parce qu’il est totalement inefficace, mais plutôt parce qu’il est utilisé à tout bout de champ, sans aucune réflexion. Alors, :

GIF bullshit

9. « J’AIMERAIS QUE MON SITE SOIT NUMÉRO 1 SUR GOUGLE »

9

Pour commencer, sachez que votre site internet ne se retrouvera pas en première position sur un moteur de recherche par une opération du Saint-Esprit. du géant américain Google. Et en plus de cela, optimiser un site internet pour améliorer son positionnement ne fait pas partie des missions d’un Community Manager, qui lui veille à la gestion de vos communautés et à la réputation de votre entreprise sur la toile.

10. « TOUT LE MONDE PEUT LE FAIRE ! J’AI EMBAUCHÉ MON STAGIAIRE DE 3ÈME POUR ÇA. »

10

Voici une liste non exhaustive des compétences que se doit d’avoir un Community Manager :

  • De l’expérience en communication et en marketing
  • Une aisance rédactionnelle et une maîtrise parfaite de la linguistique
  • La capacité de travailler en équipe
  • Une maîtrise des outils mis à sa disposition
  • Une capacité de synthèse à toute épreuve
  • Une capacité à prendre des initiatives efficaces et réfléchies

Il sait faire tout ça ton stagiaire de 3ème ?

Source:
Les 10 phrases qui énervent un Community Manager | atchikservices.