Sélectionner une page
ASTUCES : DONNEZ UNE NOUVELLE DIMENSION A VOS EVENEMENTS

ASTUCES : DONNEZ UNE NOUVELLE DIMENSION A VOS EVENEMENTS

1024px-Social-media-for-public-relations1

Le retour des infographies, après une longue absence, avec cette fois ci les clefs pour promouvoir vos événements via les réseaux sociaux. Jermey Taylor de SocialMediaToday nous livre une synthèse de l’infographie issue du défunt blog Eventility. Je m’y attèle à mon tour avec une libre interprétation. Comme d’habitude, vous trouverez le lien de l’article originel en bas de page.

Les médias sociaux sont une arme précieuse dans l’arsenal de tout organisateur d’événement. Qu’il s’agisse d’une conférence, d’un séminaire, d’un concert, d’un événement sportif ou culturel, ou même d’une collecte de fonds, le social doit être au cœur de l’organisation et de la promotion de l’événement. Il doit même jouer un rôle essentiel en soutenant l’effort le jour même et maintenant le buzz longtemps encore après.

Une infographie de Eventility, une plateforme en ligne pour les organisateurs d’événements, aujourd’hui fermée, met en évidence 18 façons incroyablement facile à mettre en place.

Organiser un événement

1. Collaborez avec d’autres organisateurs d’événements
2. Collectez RSVP (Répondez S’il Vous Plaît), les réponses aux invitations
3. Impliquez les participants potentiels dans le processus d’organisation
4. Trouvez des fournisseurs ou prestataires utilisant les commentaires en ligne

Promouvoir un événement

5. Créez des annonces de l’événement sur les réseaux sociaux
6. Intégrez les médias sociaux dans l’enregistrement des réservations
7. Utilisez un hashtag
8. Créez des vidéos promotionnelles

Encourager l’engagement

9. Offrez des prix aux participants les plus engagés
10. Diffusez en direct l’événement en ligne pour atteindre un public mondial
11. Utilisez Twitter et les hashtags pour amplifier le partage
12. Encouragez les participants à afficher l’avancement à différents stades du projet
13. Apporter un suivi et des réponses à votre clientèle

Donner une seconde vie à l’événement

14. Ajoutez des vidéos sur YouTube
15. Partagez des articles et écrivez des messages sur le blog
16. Rassemblez des photos et présentez votre travail sur Pinterest
17. Suivez le buzz et utilisez le pour recueillir des commentaires
18. Gardez votre communauté web engagé toute l’année

En utilisant ces conseils simples, les organisateurs d’événements peuvent donner de la visibilité à leurs événements, touchant un public plus large, améliorant l’expérience des participants et la fidélité des clients.

4 ways to use social media to boost events

Sources:
18 Ways to Use Social Media for Events [INFOGRAPHIC] | Social Media Today.
FACEBOOK : CUSTOMISEZ VOS PHOTOS AVEC LES AUTOCOLLANTS !

FACEBOOK : CUSTOMISEZ VOS PHOTOS AVEC LES AUTOCOLLANTS !

facebook-photo-stickers

Facebook se lance dans la concurrence des applications leader comme PicsArt ou Pixlr permettant de faire des montages et d’ajouter des décors et autres « autocollants » sur nos photos, mais aussi Line ou WeChat dans le domaine des messagerie. Pour se faire, il recycle ses autocollants existants sur Messenger et sur les commentaires et vous propose de les mettre en scènes. Un article de Jon Russel sur Techcrunch librement interprété.

Facebook a recyclé son jeu d’autocollants dans une mise à jour de ses applications iOS et Android donnant la possibilité aux utilisateurs de décorer leurs photos et de les afficher sur le réseau social.

Le plus grand réseau social au monde vous permet dorénavant, non seulement d’utiliser les autocollants sur son application Messenger, et aussi sur les commentaires, mais vous pourrez désormais customiser vos photos – via son application autonome Stickered – Attention, cette révolution pourrait bien déclencher une stickerpocalypse à grande échelle au sein de votre Chronologie.

Au-delà d’une simple curiosité pour cette nouvelle fonction, il se pourrait qu’à long terme, de nombreux utilisateurs de Facebook ne soient tout simplement pas intéressés par la « sticker-sification » de leurs photos. Le phénomène de la vignette a commencé en Asie, avec Line et des applications comme WeChat et Kakao Talk, et l’adoption récente de Facebook des autocollants ne fait que lui donner plus de poids. Dans le cas de la Line, qui a lancé le genre, les autocollants font partie de son «âme» et – comme Fast Company a récemment souligné – « imiter les caractéristiques d’une autre app peut être facile, mais lui voler son âme ne l’est pas.« 

Si vous voulez donner une chance à cette nouvelle fonctionnalité, il suffit de mettre à jour votre application Facebook pour iOS ou Android et pouvoir photographier, sticker et publier vos créations auprès de vos amis pour le meilleur… ou pour le rire.

Sources:
Facebook’s Mobile Apps Now Let You Plaster Stickers All Over Your Photos | TechCrunch.
FACEBOOK LANCE LE PROFIL POST-MORTEM… EN LIGNE DE L'AU-DELA

FACEBOOK LANCE LE PROFIL POST-MORTEM… EN LIGNE DE L'AU-DELA

3682732349_02b69af4f1_b

Facebook vient d’annoncer une nouvelle fonctionnalité afin de faciliter la vie des parents et proches de ses utilisateurs lors d’un décès. Dorénavant, les membres peuvent désigner l’héritier de leur compte. La fonction n’est pas encore disponible dans l’Hexagone, mais elle est d’ores et déjà indiquée dans les pages d’aide de Facebook. Sa date d’arrivée en France n’est cependant pas précisée. Un article de Julien L. sur Numerama.com

Facebook affine sa politique post-mortem. Depuis jeudi, le réseau social permet aux utilisateurs de décider du destin de leur profil Facebook en cas de décès. Disponible aux USA, l’outil sera prochainement proposé en France.

C’est ainsi. Tôt ou tard, nous passons tous l’arme à gauche. Mais lorsque cela survient, nous n’emportons pas avec nous notre identité numérique. Celle-ci perdure après la mort, à travers un profil Facebook, un compte Twitter, un mail… Dès lors, de nombreuses questions se posent : est-il possible par exemple de léguer ses données à un proche ? Si oui, comment ? Peut-on désigner une ou plusieurs personnes de confiance pour qu’elles gèrent à la place du défunt son identité numérique ?

Toutes ces interrogations sont très intéressantes dans le cas de Facebook, car le réseau social affiche plus d’un milliard d’usagers au compteur. De fait, le réseau social américain est en première ligne sur ce sujet. Or dans ce domaine, la politique du site communautaire était assez peu élaborée, hormis le souhait de conserver les profils de ceux qui sont disparus. Ainsi, depuis 2009, Facebook propose un formulaire pour signaler le profil d’une personne décédée.

Celui-ci peut alors être supprimé ou transformé en profil « de commémoration », où seuls les amis et la famille peuvent consulter les photos ou écrire sur le mur du défunt. Lors de cette étape, diverses informations sont requises, en particulier une preuve de la mort de l’intéressé (un avis de décès ou un article de presse, par exemple), afin d’éviter les plaisanteries douteuses.

DESIGNER UN LÉGATAIRE POUR GÉRER LE PROFIL

Mais depuis le 12 février, Facebook a étoffé sa politique post-mortem en permettant aux utilisateurs de rédiger des sortes de « directives anticipées » pour leur profil. Concrètement, un usager peut désormais déterminer à l’avance l’avenir de son compte : doit-il rester en ligne, pour être une sorte de réceptacle pour les condoléances et un lieu de recueillement, ou doit-il disparaître, afin de faciliter le travail de deuil des proches et les aider à aller de l’avant ?
legacy-contact_settings
Si l’usager opte pour la suppression de son profil, celui-ci sera retiré au moment où vos proches signaleront à Facebook votre disparition, via le formulaire de contact.

S’il opte pour un maintien en ligne, il lui faudra choisir un légataire qui deviendra le gestionnaire du profil. Il aura la possibilité d’effectuer diverses actions, allant du changement de la photo du profil à l’ajout de nouveaux amis (des proches qui veulent établir un « contact numérique » avec le défunt et qui n’avaient pas pu le faire auparavant), en passant par la publication de statuts particuliers (pour donner des précisions sur le déroulement des obsèques, par exemple) et le changement de la photo de couverture.

S’il ne fait rien, Facebook appliquera ses règles actuelles : le profil sera transformé en mémorial lorsque vos proches signaleront le décès.

DES LIMITES POUR L’ADMINISTRATEUR

Quelques garde-fous sont prévus, si jamais l’usager choisit un légataire. Ce dernier pourra effectivement télécharger une archive du profil (incluant les photos, les statuts, les informations diverses et variées), mais celle-ci ne contiendra pas les messages privés. Ces derniers impliquent en effet d’autres personnes qui sont peut-être encore envie et qui pourraient causer du tort, d’une façon ou d’une autre. Les anciens messages publiés par le défunt ne seront pas non plus modifiables ou effaçables.

Cette nouvelle politique est pour l’instant déployée exclusivement aux États-Unis. Mais Facebook étant un réseau social global, celle-ci devrait être progressivement étendue à d’autres pays du monde. On peut supposer que le site fera des légères modifications en fonction de la nationalité du défunt, afin de respecter au mieux les traditions de chaque pays.

Source :
Facebook vous permet de léguer votre profil en cas de mort.
LE "BON COIN" DE FACEBOOK ARRIVE SUR VOS SMARTPHONES.

LE "BON COIN" DE FACEBOOK ARRIVE SUR VOS SMARTPHONES.

facebook_groups

Olivier Chicheportiche  de ZDnet nous délivre un article sur la nouvelle application et surtout la nouvelle fonctionnalité de Facebook Groups. Avec elle, le géant américain s’attaque au marché des petites annonces.

Business : La nouvelle ambition du roi des réseaux sociaux ? Venir concurrencer le Bon Coin ? Ces nouvelles fonctionnalités ne sont pour le moment pas disponibles en France.

Facebook met en place un nouveau levier pour monétiser et renforcer l’engagement de sa formidable audience. Le géant annonce en effet l’arrivée de nouvelles fonctions  (Facebook’s For sale Groups) permettant d’acheter ou de vendre des produits entre particuliers au sein d’un groupe à vocation commerciale. Bref, de transformer le réseau social en place de marché.

« Ces nouvelles fonctionnalités ont pour objectif d’aider les personnes de la communauté Facebook qui utilisent les Groupes commerciaux (Sales Group) à communiquer et à accroitre leur business en toute simplicité. Les membres de ces groupes Facebook pourront notamment : choisir la fonctionnalité “Vendre », en y ajoutant une description du produit, inclure un prix et définir un lieu de livraison lorsqu’ils créent une publication et/ou marquer les publications comme “Disponible » ou “Vendu », et facilement voir leur historique des ventes », peut-on lire dans un communiqué.

Concrètement, après avoir créé un groupe dédié (validé par Facebook), les membres pourront publier des annonces (description, dispo, prix, livraison), les mettre à jour et gérer leurs ventes.

De quoi venir concurrencer des plates-formes comme le Bon Coin ? A terme peut-être car pour le moment ces nouvelles fonctionnalités, proposées sur iOS, Android et Desktop, ne sont pas encore disponibles en France. Leur déploiement global sera progressif sur les prochains mois.

ENSEMBLES DEGOOGLISONS NOTRE INTERNET !

ENSEMBLES DEGOOGLISONS NOTRE INTERNET !

GoocarteUne initiative à soutenir !

Framasoft travaille activement pour changer l’accès à l’informatique et à la technologie en la rendant libre, gratuite et simple. On pourrait parler des logiciels portables accessible sans installation depuis une clef USB et maintenant depuis le Cloud, des frères de la suite Adobe tels que Gimp, Inkscape ou encore Scribus ou libreOffice la déclinaison d’OpenOffice. Il y a bien des actions et celle-ci est un challenge qui nécessite que nous ne soyons pas que de simples consommateurs, mais des acteurs.

Le pari est lancé ! Créons une alternative libre, décentralisé, éthique et solidaire d’Internet.

Rendez-vous sur Dégooglisons Internet.